Au Jour le Jour

Au Jour le Jour
Objet d’étude avec les dema1 sur l’année 2016-2017
Catherine Vageon_Sonia Cheval

L’intention est simple. Il est apparu évident pour toutes les avant-gardes qui se sont succédé entre les années 20
et les années 70 (notamment en peinture), de repenser, requestionner le rôle social, la place de l’artiste, des instituions de l’art ;
de poser la nécessité de l’engagement, de la responsabilité et de l’indépendance (de l’artiste). Cette autocritique de l’intérieur
s’est toujours accompagnée d’une critique venant de l’extérieur (absence d’effet pratique de l’art) et a systématiquement
pris place au sein d’un contexte politique, géopolitique, sociétal… de crise.
A présent, la remise en cause porte sur les écoles d’art même : leur efficacité, leur rentabilité, leur capacité à produire de la valeur…
autant de points strictement posés comme économiques.
Nous allons avec les étudiants, en usant et détournant les moyens de la publicité, de la communication politique, etc.
parler de l’art, des écoles d’art, de l’étudiant en art aux gens de la cité (Chalon pour le terrain d’expérimentation).
Ça passera par le tract, le slogan, l’affiche, la bannière, etc. Le travail mettra en jeu le langage et le bricolage impliquera
le rapport au dessin et à l’impression.
Au jour le jour est une entreprise collective. L’action sera son mode de faire. Les moyens seront ceux du bord.
La Coopérative des Malassis sera l’une de ses références.

Action #1 — 04/10/16 — Déballage du JE