21|11|17
CYCLE DE WORKSHOPS, DU 18 AU 22 DECEMBRE 2017

WORKSHOP N° 1 :  « SERIGRAPHIE »

L’atelier de sérigraphie ASPTT, installé sur le site de LaPéniche, Quai Saint Cosme à Chalon-sur-Saône, et animé par Maïa ROGER, Guillaume BERINCHY et  le sérigraphe Klaus WALBROU,  accueillera les étudiants inscrits en DEMA1.

Du 18 au 21 décembre, ils élaboreront ensemble un travail autour de la duplication sur papier en explorant diverses techniques, entre collage, encrage sauvage, bavures et expérimentations diverses.

Le 22 décembre sera consacré à la restitution de leur travail, sous forme d’exposition.

http://ateliers.lapeniche.org/asptt/

 

 

 

 

 

 

WORKSHOP N° 2 : « MARS 500 », avec Bertrand DEZOTEUX

Avec ce workshop, je souhaiterais proposer aux étudiants de travailler à partir d’une expérience scientifique, intitulée Mars 500, une simulation de voyage sur Mars qui a eu lieu de 2010 à 2011.

Mars 500 est un programme russe de simulation de voyage sur Mars, qui s’est déroulé de 2010 à 2011. Six candidats (trois russes, un chinois, un français et un italien) ont été rigoureusement sélectionnés pour former un équipage, prêts à vivre 520 jours ensemble, coupés du monde, dans la reconstitution d’un habitacle de fusée spatiale, étrangement tapissé de lambris. L’enjeu de cette expérience était d’étudier les répercussions psychologiques et physiologiques d’un voyage sur Mars en conditions réelles (hormis la gravité et les radiations). De par sa localisation en Russie, cette expérience circonscrit un imaginaire spatial alternatif, souvent loin des standards hi-tech principalement véhiculés par la NASA, et que l’on retrouve au cinéma, dans la science-fiction occidentale.  

L’enjeu du workshop est de condenser la simulation de 520 jours sur la semaine de travail. Il s’agira de reproduire ou de transposer certaines des expériences qui ont eu cours lors de la simulation russe. Le workshop développera les points suivants : préparation au voyage, formation d’un équipage, conception de la capsule spatiale, occupation du temps, travail individuel et collectif, loisirs, rituels festifs en milieu confiné, tournage d’un journal de bord, sortie sur Mars, retour sur Terre.

Deux équipages de cinq ou six étudiants seront formés, et produiront les mêmes expériences, en parallèle. Il s’agira d’observer les spécificités de chaque équipage, la culture qu’il produit, sa manière de se structurer, d’élaborer un projet commun. D’une manière plus générale, le projet tente, par un jeu de transposition, de considérer les pratiques artistiques qui pourraient découler des expériences de Mars 500. Chaque étudiant pourra mettre à contribution ses savoirs-faire, et intégrer ses propres préoccupations à l’intérieur de la simulation, et en quelque sorte, faire de la science-fiction appliquée.

Les travaux réalisés dans le cadre de ce workshop seront restitués le 22 décembre.

Bertrand Dezoteux. Né en 1982, formé au Fresnoy – Studio national des arts contemporains, il développe sa pratique autour de nouvelles formes audiovisuelles. À la frontière du documentaire, de la fiction et de la science-fiction, ses films s’inspirent des logiciels de modélisation 3D, pour créer des objets visuels hybrides. Présenté en France et à l’étranger, le travail de B. Dezoteux interroge notre rapport aux autres, au travail ou au quotidien, notre imaginaire du futur et notre désir d’ailleurs. En 2015, il est lauréat du prix Audi talents awards pour le projet « En attendant Mars », mené en collaboration avec l’Observatoire de l’espace du CNES (Centre national d’études spatiales). En 2017, l’artiste a été exposé au Palais de Tokyo (Paris) et à la Station (Nice), ses films ont été montrés au New York Film Festival et au Toronto International Film Festival. En mars 2018, il est programmé  au théâtre des Amandiers (Nanterre) ; en avril,  la galerie Édouard Manet (Gennevilliers) lui consacrera une exposition personnelle. 

http://bertrand.dezoteux.com

https://www.youtube.com/watch?v=OFXmHTwrYwo

 

 

 

 

 

 

WORKSHOP N° 3 : « MINIATURES », avec Samon TAKAHASHI

Exploration des possibles de la miniature sonore. Durée courte, musique du peu, jingles, instrument discret, concert chuchotant, etc.

Samon Takahashi est un artiste plasticien et un musicien vivant à Paris, France. Il est membre fondateur du laboratoire itinérant OuUnPo depuis 2009, membre fondateur du groupe de musique improvisée GOL depuis 1989 et anime l’émission Epsilonia sur Radio Libertaire (Paris) depuis 1993. Il expose ou se produit dans les grandes capitales comme dans les villages les plus reculés.

http://evene.lefigaro.fr/celebre/biographie/samon-takahashi-42250.php