Recherche

La recherche à e|m|a|fructidor

« …l’ art s’ insère à mi-chemin entre la connaissance scientifique et la pensée mythique ou magique ; car tout le monde sait que l’artiste tient à la fois du savant et du bricoleur : avec des moyens artisanaux, il confectionne un objet matériel qui est en même temps objet de connaissance. » – Levi-Strauss

A la suite du programme EMI (écritures musicales de l’image) mis en route l’année dernière, e|m|a étend cette année ses activités de recherche selon des lignes de force qui prolongent celles du cursus général (image/son, écriture/lecture, écosophie). EMI se décline également en *** ou *** .

La recherche

La recherche à e|m|a convoque la participation de tous ceux qui s’y sentent concernés. A l’origine une notion scientifique, elle est caractérisée par un ensemble de méthodes plutôt que par une thématique définie. Déterritorialisée dans le champ de l’art, elle doit trouver les fondements de sa propre méthodologie et c’est au travers des différents projets proposés à e|m|a|fructidor qu’elle inventera cette année et dans les années à venir ses modes d’existence.

Elle trouve en particulier son originalité par l’accent qui est porté sur plusieurs aspects.

. La poursuite d’une investigation spécifique et systématique sur des thèmes, issus de la pratique des étudiants, devant mener à la constitution individuelle d’un corpus de référence, autant sur le plan théorique que dans les méthodes mises en jeu.

Dans la façon dont s’articulent réflexions et réalisations plastiques, la part écrite, l’argumentation, la critique, la conscience de l’histoire, jouent un rôle important.

. La recherche comporte également une dimension collective.

En sciences exactes, à titre de comparaison, la connaissance est un bien commun : les scientifiques travaillent ensemble sur un même objet de recherche, où chacun, par l’exploration d’un aspect particulier, est amené à étendre ce champ d’investigation.

. Même si leurs protocoles diffèrent, art et science procèdent par expérimentation. La recherche, en science comme dans le domaine artistique, est la prolongation d’une activité naturelle, qui n’est autre que l’élan qui pousse l’enfant à la découverte du monde, chez qui la curiosité et le jeu, sont les moteurs premiers de l’invention et de la création.

Axes de Recherche 2018-2019